> Patrimoine > Historique sur la ville d’Hesdin

Historique sur la ville d’Hesdin

L’ancien Hesdin

L’ancien Hesdin se situe à l’emplacement actuel de Vieil-Hesdin. Importante ville drapante de 5000 à 6000 habitants, elle passa dans plusieurs mains dont celles du comte Robert d’Artois et les Ducs de Bourgogne. Elle possédait un superbe château au milieu d’immense parc (qui donna son nom à la commune de Le Parcq) agrémenté d’automates où furent données de nombreuses fêtes et qui accueillit divers souverains pour la distraction ou des rencontres diplômatiques.

Elle était située à la limite entre le royaume de France et les Pays-Bas espagnols, donc siège de nombreux combats et c’est en 1553 que Charles Quint ordonna sa destruction complète.

Le Nouvel Hesdin

En 1554, il décida de reconstruire la ville à 5 km en aval sur la Canche, sur le site du Maisnil dans le village de Marconne où se trouvaient un château fort et la maison de campagne de Marie de Hongrie sa sœur : ce fut Hesdinfert, Hesdinfort puis Hesdin. La ville reprit les privilèges de l’ancien Hesdin. Elle fut reconstruite entourée de remparts (4 puis 5 puis 6 bastions). On construisit au fil des années, l’Hôtel de Ville, l’église, l’hôpital, les couvents, les refuges, les casernes…

Ville espagnole, elle fut assiégée en 1639 par les troupes de Louis XIII et Richelieu menées par La Meilleraye qui y devint maréchal lors d’un siège fameux dans lequel l’obus fut utilisé pour la première fois.

Siège d'Hesdin 1639
Siège d’Hesdin 1639

Elle devint française en 1659 lors du traité des Pyrénées et vécut sous la terreur de Baltazar de Fargues de 1652 à 1655.
La ville traversa relativement calmement la Révolution Française durant laquelle elle prit le nom de Le Pelletier sur Canche.

La vie hesdinoise a été longuement marquée par la présence militaire. La construction des casernes commença en 1667 (auparavant, les soldats logeaient chez l’habitant) et la ville fut classée ville forte jusqu’en 1842. elle abrita de nombreux régiments dont le Royal Champagne dans lequel se trouvait le sous-lieutenant Davout (Ce régiment se révolta en 1790), le 21ème Chasseur avec Murat, futur roi de Naples…. Les derniers soldats partirent dans les années 1960. Hesdin en garde de nombreux souvenirs : bâtiments (Manège de Cavalerie, bâtiments, noms de rues…)


Revue des troupes

L’Abbé Prévost, auteur du célèbre roman Manon Lescaut, est né à Hesdin en 1697. Il mena une vie aventureuse digne, dans bien des domaines, de celle de ses héros. Il est reconnu comme un écrivain important du 18ème siècle.

Maintenant porte du Pays des 7 Vallées, Hesdin, traversé agréablement par la Canche, animé chaque semaine par un marché très fréquenté, accueille tout au long de l’année de nombreux touristes français et étrangers attirés par son patrimoine et sa gastronomie ainsi que par sa vaste forêt et les vertes vallées environnantes.


Liens Utiles