> Patrimoine > Les Monuments > L’Hôtel de Ville (intérieur)

L’Hôtel de Ville (intérieur)

La Salle des mariages, Salle du Conseil

Rénovée en 1967, elle possède un grand tableau offert par l’Etat à la ville en 1879, inspiré de L’Enfer de Dante par Delacroix et peint par Henri Vluitel. Au-dessus des portes, on trouve des scènes militaires peintes par Wauvermans. Le banc en bois sculpté servant aux mariages a été offert par la ville belge d’Heusden, jumelée avec Hesdin. Une gravure de Brilon, ville allemande également jumelée, se trouve au mur.

La Salle de Musique

Elle possède une monumentale cheminée du XVIème siècle, qui comporte de vieux linteaux en grès aux armes de Robert de Melun, troisième gouverneur de la ville. Elles représentent un écu à sept besants d’or. Des carreaux de terre cuite représentant le lion des Flandres tapissent la face interne de cette cheminée.

La Salle des Tapisseries

Les Tapisseries

 

Cette salle contient des tapisseries flamandes tissées manuellement en laine de soie, dans le premier quart du XVIIIème siècle, à Bruxelles, dans l’atelier de Jérôme Le Clerc. Achetées par Monsieur de Siougeat en 1779, ces tapisseries, classées monument historique en juillet 1903, font partie d’une série appelée LA MARCHE exprimant l’art de la guerre et représentent des épisodes de la guerre de Flandres : On y retrouve une scène de fourragement, un choc de cavalerie et un convoi de civils et de soldats et officiers dans lequel on peut reconnaître l’électeur Maximilien-Emmanuel de Bavière.

Napoléon 1er

Au-dessus de la cheminée en marbre gris veiné du XVIIIème, garnie d’une plaque de foyer en fonte, se trouve un tableau peint par le peintre arrageois Dominique DONCRE. Il fut acquis en 1809 par la ville lors des fêtes du Couronnement. L’Empereur y apparaît en costume impérial, recevant le plan d’Hesdin. Ce tableau a été classé monument historique en mars 2003.



La salle est également meublée d’une commode du XVIIIème siècle, à plateau de marbre veiné et décorée de travaux de marqueterie, de cinq fauteuils d’époque Louis-Philippe garnis de tissu. Un buste de l’ABBE PREVOST rappelle que l’auteur de MANON LESCAUT a vu le jour à Hesdin en 1697, avant de connaître une vie aventureuse dans bien des domaines, digne de celle de ses héros.

info portfolio

Salle du Conseil et des Mariages La Marche Napoléon 1er L'abbé Prevost

Liens Utiles