> Actualité > La confession de Stéphane Sieczkowski-Samier

La confession de Stéphane Sieczkowski-Samier

"Entretien exclusif" : Stéphane Sieczkowski-Samier. Au coeur de la rentrée, les confidences du Maire d’Hesdin : son bilan, ses regrets,son diagnostic de territoire...et, bien sûr les projets.

Stéphane Sieczkowski-Samier, Maire de la ville d’Hesdin, aussi connu qu’ un ministre se livre et répond à nos questions à propos de son mandat hors du commun. Portrait d’un jeune politique ambitieux à qui on ne fait pas de cadeaux .

Votre mandat est un véritable feuilleton non ?

"En effet, ce n’est pas un mandat ordinaire. Je suis l’un des élus le plus "attaqué". J’ ai été soupçonné de choses horribles : viol, détournements d’argents, achats de vote, conflits d’intérêts. Ce n’est pas normal mais je sais me défendre. Je ne lâcherai rien.

"Je suis attaqué de toutes parts mais je m’en moque.Mon carburant est de voir mes administrés satisfaits".

En 3 ans, vous avez réalisé déjà énormément de choses dans votre ville de près de 2500 habitants...

"Et ce n’est pas fini ! Il est vrai que nous avons déjà bien travaillé, je veux parler dores et déjà d’une meilleur propreté en ville, renouvellement de l’éclairage public en ville qui contribuera à réaliser 70% d’économies sur nos prochaines factures d’électricité, des rénovations intégrales de nos infrastuctures sportives et associatives, l’acquisition d’un bien immobilier en centre-ville pour y faire la médiathèque, le grand concert du 15 Août, animations culturelles et commerciales tout au long de l’année, une meilleure gestion du personnel, des économies majeures de plus de 100 000 euros par an au sein du budget de fonctionnement..."

Et vos projets ?

Stéphane Sieczkowski-Samier veut réaménager les entrées de ville qui, pour lui, sont des "appels d’airs" et "doivent être attractives". "Je veux persévérer et développer la dynamique commerciale en réamenageant la rue de la paroisse."

"Avec la communauté de communes,nous sommes entrain de réaliser un véritable pôle santé qui regroupera l’hôpital d’hesdin (qui investit 20 millions d’euros pour son développement) la clinique de Picardie et une maison pluri-disciplinaire qui rassemblera près de 40 professionnels de santé. C’était un challenge, nous l’avons fait".

Avez-vous des regrets ou des choses que vous voudriez améliorer ?

"Ce que je regrette au plus profond de moi-même et ce que je déplore, c’est le jeu débile de l’opposition au sein de mon conseil municipal. Ce sont des hommes et des femmes qui sont prêts à s’opposer à des enjeux majeurs pour la ville et ses habitants pour dire "je suis contre". Cette opposition est devenue une oppostion politique. Le projet de la vidéo protection était un sujet qui rassemblait tout le monde il y as quelques semaines et qui, aujourd’hui, divise.Ils s’y sont opposés. Ils n’ont pas conscience de ce qu’ils font, ils n’ont pas conscience que des personnes souffrent ou ont souffert des actes de délinquance. Ils ont voté contre la protection des hesdinois et ça, ça ne passe pas !           Alors je vais mettre toute mon énergie pour que ce projet voit le jour le plus rapidement possible. Il veulent m’épuiser mais ils seront épuisés bien avant moi !".

Ce jeune étudiant en droit, se destinant à une profession libérale, déborde d’énergie et d’idées...

Ce "phénomène", au regard charmeur, nous promet encore de belles aventures...

A suivre ...

Rédaction CD pour JVH

 

 

 

 


Liens Utiles